Équipe

Noémie Saga Hirt

Noémie Saga Hirt se forme en travail social dans le domaine de l’animation socioculturelle et en médiation culturelle ainsi qu’en danse. Elle s’intéresse au mouvement, aux relations humaines et à l’espace urbain et ces citoyens. 

Passionnée de culture, elle est membre de la commission action culturelle du fOrum culture et modère l'agenda culturel : le culturoscoPe.

Elle conçoit et coordonne des projets participatifs autour de l’univers d’artistes corporels et visuels pour des publics de différents âges et horizons. Elle anime également des ateliers pour sensibiliser par la danse des élèves en amont d’un spectacle.

Elle accompagne des groupes pour des visites guidées et des rencontres de différents types en lien avec des Festivals, des résidences artistiques ou des spectacles. Elle collabore régulièrement avec la chorégraphe et médiatrice culturelle Natacha Garcin pour des projets de médiation où le corps et la danse dialogue avec les arts. 

Elle fait partie du projet transfrontalier Territoires Dansés en Commun (TDC) qui met en lien enseignants, artistes et médiateurs entre le Jura Suisse et le centre chorégraphique National à Belfort, Viadanse.

Elle participe comme danseuse à de nombreuses créations/performances de danse amateurs et professionnelles. Elle apprécie plus particulièrement la rencontre des différentes pratiques artistiques et aime à repenser les espaces qui l’entourent.

Pauline Krüttli

Musicologue de formation, Pauline Krüttli travaille actuellement en tant que responsable des collections classique et jazz et est responsable de la médiation culturelle à la Bibliothèque de la Ville de Bienne.


Parallèlement, elle se consacre à son activité de médiatrice indépendante, notamment au sein des associations dont elle fait partie : Fluorescence, artGuël ou fOrum Culture.

Intéressée à de nombreux aspects de la pratique et de la pédagogie musicale, elle a étudié le violon à la Haute Ecole de Musique de Genève avant de se concentrer sur l’étude du chant lyrique pour finalement se tourner vers la médiation culturelle avec l’obtention d’un CAS à l’EESP de Lausanne en 2018. Passionnée par le travail avec les enfants, elle enseigne l'éveil musical et l’initiation à la musique en développant une pédagogie personnelle, axée sur le jeu.


Dans le cadre de fOrum culture, elle a créé un projet pour et avec des jeunes âgés de 15 à 25 ans. Ceux-ci ont été amenés à construire un reportage radio de A à Z à partir de concerts de leur choix. Elle a récemment conçu et coordonné le projet « les ExplorActeurs » pour 80 élèves de l’école primaire de St-Imier qui ont ainsi pu bénéficier d’un accompagnement culturel durant une année scolaire à l’aide d’un cahier spécialement conçu pour eux. Ce projet d’envergure a pour but de placer la culture au même niveau qu’une autre branche scolaire.
Elle a également mis sur pieds le cycle de rencontres musicales interactives « Ouvrez les écoutilles » à la bibliothèque de la Ville de Bienne où elle travaille actuellement à mettre en place un système d’abonnements à emprunter, pour avoir un accès démocratisé aux différentes offres culturelles de Bienne.

Teo Valli

Teo Valli se forme à l'Accademia di Architettura di Mendrisio (USI).

En 2007 publie le livre Simply Architects:10+1 domande sulla professione dell'architetto, résultat d'une investigation sur la pratique architecturale dans les jeunes bureaux d'architecture européens, édité et publié avec le soutien de la Mendrisio Academy Press. Pendant l'université, il fonde avec d'autres étudiants le journal des étudiant il l'Universo, insert mensuel du Corriere del Ticino.

 

Après avoir travaillé en Espagne et en Suisse dans différents bureaux d'architecture, il prend un année sabbatique pour se dédier à la recherche et à la pratique de la construction avec les matériaux naturels. En Inde il participe pendant 6 mois à la construction d'une école en bambou (Sunderpour, Bihar).

Rentré en Suisse à côté du travail d'architecte, il s'intéresse à la médiation culturelle et entame des collaborations avec différentes associations: 

- Fluorescence, pour la conception et le montage de l'expo photo et vidéo autour de l'atelier Gestes tu elle;

- Usine Sonore, comme invité pour des projets de médiation musicale (Sornetan 2018, La Grande Machine Sonore 2020).

 

Il participe à la Biennale de Land Art de Bienne et au projet artistique Entre les Temps avec deux danseuses et une photographe. Intéressé par les relations sociales dans la ville et au développement de projets d'animation et de réappropriation de l'espace publique, il participe à plusieurs formations et séminaires à Genève, Lausanne et Bienne.

© 2020 Association Fluorescence   25, rue Haute - 2502 - Bienne