Charte du médiateur / médiatrice culturelle

X

Association Fluorescence 16.03.2020

Le champ d’action de la médiation culturelle est vaste. Définir cette pratique relève donc d’un réel défi. De manière générale, on pourrait la définir comme un « espace » qui permet au spectateur d’entrer en relation avec une œuvre (prise au sens large du terme). En d’autres termes, il s’agit de créer un pont entre le créateur et la créatrice et le ou la destinataire son récepteur . Elle remplit le double rôle d’améliorer l’accès à la culture et d’accompagner les publics vers une réflexion, une expression ou expérimentation créative à travers différents moyens . 

Ce domaine d’action actuellement en plein développement, répond à de nouveaux besoins sociétaux et il peut être utile de définir brièvement le champs d’action du métier de médiateur culturel ou médiatrice culturelle. 

➢ Le médiateur, la médiatrice, culturelle possède une formation certifiante et/ou une solide expérience dans le domaine de l’action culturelle. Il déploie des compétences sociales et artistiques au sein de son travail. 

 

➢ Il ou elle propose des actions pour faciliter l’accès à la culture. Il met en relation l’œuvre, les artistes et les publics, grâce à divers dispositifs de médiation. 

 

➢ Les dispositifs de médiation sont multiples et peuvent prendre la forme d’ateliers, d’échanges (discutions, bords de scène, ...) autour d’un spectacle, d’expositions, de supports (livre, application, jeu,...), d’une participation à la création d’un spectacle, ... 

 

➢ Il ou elle s’adresse à chacune et porte une attention particulière aux publics dits « empêchés » sans jamais les instrumentaliser. 

 

➢ Il ou elle accueille les ressentis de chacun mais également les silences. Il respecte également le fait qu’une œuvre, moment de médiation ou expérience culturelle puisse bouleverser, énerver, ne pas plaire, laisser sans voix. 

 

➢ Il n’existe pas de vérité unique lorsqu’il s’agit de s’exprimer autour d’un objet ou performance artistique. Même s’il ou elle peut parfois donner son avis, le rôle du médiateur ou de la médiatrice est d’accueillir les différentes  visions en invitant au dialogue dans le respect bienveillant des valeurs de chacun. 

 

➢ Le médiateur, la médiatrice, peut proposer une « boîte à outils ». Celle-ci peut être le point de départ d’une réflexion qui permet - ou non - au destinataire d’appréhender autrement le spectacle / l’oeuvre. 

 

➢ Le médiateur ou la médiatrice culturel-le essaie de répondre à des besoins.... d’une institution sociale, d’une école ou d’un lieu de culture. 

 

➢ Il ou elle n’a pas à remplir de quota quant à la fréquentation du nombre de personnes dans le lieu culturel où il pratique. Son travail se distingue également de la programmation, de la communication et du marketing. 

© 2020 Association Fluorescence   25, rue Haute - 2502 - Bienne